Un risque de rupture de barrage concernant une vingtaine d’ouvrages

publié le 7 mars 2016 (modifié le 22 mars 2017)

La rupture d’un barrage peut avoir comme conséquences le déferlement d’une onde de submersion ravageuse, suivie d’inondations importantes.

  Carte du classement des barrages en Pays de la Loire

 

Carte dynamique des risques naturels en Pays de la Loire sur SIGLOIRE

 

Les barrages doivent être identifiés et faire l’objet d’un arrêté préfectoral de prescriptions qui définit, suivant le classement de l’ouvrage (fonction de la hauteur au-dessus du terrain naturel et de la capacité du réservoir), les mesures d’entretien et de surveillance incombant au gestionnaire.

Les services de la DREAL veillent, pour le compte des préfets, au respect des prescriptions réglementaires faites aux propriétaires ou gestionnaires des barrages notamment en matière de surveillance, de contrôle, de bon fonctionnement et d’entretien.

En l’état actuel des connaissances, une vingtaine d’ouvrages régionaux sont identifiés dans les dossiers départementaux des risques majeurs (DDRM), parmi lesquels le barrage du Verdon (Maine-et-Loire). En tant que "grand barrage", un plan particulier d’intervention lui est consacré, conformément à la réglementation. Des plans d’alerte à la population sont aussi mis en place dans les communes présentant de forts enjeux humains.

  En savoir plus

La sécurité des ouvrages hydrauliques (barrages et digues) sur le site de la DREAL

  Voir aussi